Fibromyalgie: d’encourageantes données scientifiques

Many of you write to me asking for advice, information and exercises for people with fibromyalgia.

I wrote my article today to answer your questions. You will find several information drawn from recent scientific research. Click on the hyperlinks to access the abstract of the articles.

Note that some of the cited studies were done on small populations and the results cannot consistently be generalized to large scales. However, all of these scientific advances are encouraging. They allow a better understanding of fibromyalgia, break down certain prejudices and improve diagnostic tools, treatments and the quality of life of those affected. Fibromyalgia affects 2% to 8% of the population, men and women, and it is also an underdiagnosed health problem according to several authors.

Fibromyalgia and chronic fatigue syndrome

Chronic fatigue syndrome is a debilitating health problem that causes, among other things, significant fatigue that is unresolved by rest and that lasts beyond 6 months, cognitive difficulties (attention, concentration, etc.), headaches, and other types of pain. A recently published study showed that people diagnosed with both chronic fatigue syndrome and fibromyalgia experienced poorer functional abilities, more pain, and more cognitive difficulties than people diagnosed with only fibromyalgia. chronic fatigue syndrome.

The results of this study raise the importance of a comprehensive intervention that should include psychological monitoring as well as physical, functional and cognitive rehabilitation.

Daily impacts

A study carried out on 257 women suffering from fibromyalgia determined that 95% of them demonstrated a decrease in capacity in daily activities that require motor skills (movement of the person or an object). Also, 40% of these women had difficulty in more complex activities, ie those that require a form of adaptation or organization, in particular time or the environment.

If you or someone close to you is affected by this situation, know that occupational therapists are professionals whose skills will help you function better during your daily activities. Visit the French National Association of Occupational Therapists website to find an occupational therapist near you.

Nerves [1]

In recent years, studies have suggested abnormalities in the small nerves in people affected by fibromyalgia. This hypothesis was reinforced this year by German researchers who performed biopsies on patients with fibromyalgia, concluding that the diameter of their small nerves was indeed smaller than that of people without fibromyalgia. Other authors also put forward the hypothesis that the characteristics of these small nerves may have links with inflammation and the person’s immune system.

Some researchers, however, bring some caveats on the importance of the specificities of these small nerves in fibromyalgia, raising the idea that it may be a reaction of adaptation of the nervous system and that it is difficult to establish a causal link.

Nerves [2]

Dopamine is a chemical messenger (neurotransmitter) important in the transmission and interpretation of pain. Abnormalities in dopamine receptors have been observed in patients with fibromyalgia, particularly in certain regions of their brain. This would have consequences on the perception of their pain in terms of the degree of sensitivity, tolerance, as well as in the development of more effective treatments.

Differences between fibromyalgia and depression

Le cerveau des personnes atteintes de fibromyalgie réagirait davantage aux stimulations douloureuses que ceux des personnes non fibromyalgiques et, par surcroît, que ceux des personnes atteintes de dépression. Il s’agit là d’une différence marquée entre deux problèmes de santé qui sont parfois malheureusement confondus, soit la dépression et la fibromyalgie. Ces résultats sont tirés d’une étuderéalisée en Allemagne ; celle-ci apporte aussi d’autres précisions quant aux différences entre ces deux pathologies en ce qui concerne l’activation de certaines régions du cerveau.

La marche, la montée d’escaliers et la consommation d’oxygène

Des chercheurs des Pays-Bas et de la Belgique se sont notamment intéressés à la consommation d’oxygène pendant la marche et la montée d’un escalier chez les personnes atteintes de fibromyalgie. Fait intéressant: les personnes fibromyalgiques nécessitaient davantage de temps pour une même distance, que ce soit lors de la marche ou de la montée d’un escalier, mais leur consommation d’oxygène ne différait pas de celle du groupe contrôle.

De plus, les personnes qui exprimaient un état de fatigue plus marqué démontraient une plus grande peur de bouger, aussi appelée kinésiophobie.

 

La cigarette: qui dit vrai?

Une étude effectuée auprès de femmes souffrant de fibromyalgie a démontré que la majorité des participantes ne croyaient pas que la cigarette contribuait à l’augmentation des symptômes. Celles-ci disaient toutefois utiliser la cigarette pour les aider à mieux gérer la douleur, notamment comme distraction ou moyen de relaxation.

Or, la cigarette ne semblait pas avoir d’effets positifs sur leurs symptômes, du moins lorsque ceux-ci étaient mesurés de façon objective. La cigarette ayant des impacts plutôt négatifs. Cette conclusion est en accord avec celle d’une recherche publiée dans la revue Pain Medecine impliquant 1 566 patients : les personnes qui fument quotidiennement et qui sont atteintes de fibromyalgie percevraient davantage de douleur que celles qui ne fument pas. Et vous, qu’en pensez-vous?

Des liens avec le lupus érythémateux

La prévalence de la fibromyalgie serait plus élevée parmi les personnes atteintes de lupus, soit jusqu’à 6,9 %. De plus, ces personnes manifesteraient beaucoup plus fréquemment certains signes cliniques associés à la fibromyalgie, comme la dépression et les maux de tête.

Les effets des symptômes sur le cerveau

Les symptômes de la fibromyalgie affectent-ils l’activité du cerveau? Il semblerait que oui, à croire des chercheurs espagnols et américains qui ont répondu à cette question en étudiant le cerveau de 46 femmes, dont la moitié avait reçu un diagnostic de fibromyalgie.

Un état de détresse psychologique plus élevé était notamment associé à une diminution du volume de la matière grise de régions précises du cerveau. En contrepartie, la douleur, l’anxiété et la somnolence étaient reliées à une augmentation de volume de la matière grise. Notez que ces changements n’avaient pas uniquement lieu dans des endroits du cerveau qui sont responsables de la douleur, ouvrant ainsi la voie à une réflexion, selon les auteurs de l’étude, sur des liens probables entre la fibromyalgie et d’autres caractéristiques du cerveau, notamment la plasticité.

Programme d’exercices et aérobie

Dans un contexte de fibromyalgie, il peut être aidant de pratiquer une activité aérobique adaptée à votre condition de 15 à 30 minutes, 3 à 4 fois par semaine, pendant au moins 6 semaines.

Le principe de progressivité doit être appliqué. Choisissez d’abord un niveau de difficulté inférieur à vos capacités ; l’effort doit être minimal. Puis, augmentez graduellement la durée, l’intensité et la fréquence selon vos capacités.

Cette activité peut d’ailleurs être réalisée en position debout, assise, et même couchée. Et comme promis, je vous propose un programme d’exercices tirés de mon plus récent livre, Adoptez la bonne posture, tests et exercices:

La respiration: R1, R2, R5 et R6.

La souplesse: A5, A6, A7 et A10,

La force: F3, F4, F5 et F7.

L’équilibre: S1, S2, S5 et S6.

Faites de 6 à 8 exercices, 3 à 4 fois par semaine à raison de 15 à 30 minutes par séance. Variez les exercices régulièrement, et aucun d’entre eux ne doit reproduire ou provoquer la douleur. Dosez l’intensité, la longueur et la quantité des pauses en fonction de vos capacités. En espérant que ces conseils et ces informations vous soient utiles. Bon courage!

Un guide utile et pratique!

Denis Fortier est spécialisé en rééducation posturale globale et l’auteur du livre anti-douleurAdoptez la bonne posture, tests et exercices, publié en France aux éditions Marabout. Demandez-le à votre libraire! 

6 bonnes raisons d’utiliser ce guide:

  • Évaluer votre posture

  • Améliorer votre respiration, votre souplesse, votre force et votre équilibre

  • Having exercises or a program specific to a region of the body

  • Relieve back and joint pain

  • Explore physical activity lists and find out if they’re right for you

  • Adapt your furniture and accessories more easily

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *